Le magnifique cathédral de Durham fait parti maintenant d’un nombre croissant de monument religieux qui cherchent activement à attirer le martinet noir. Avec un peu de réflexion, il est possible de concilier les besoins des martinets nicheurs avec l’architecture de ces bâtiments majestueux.

La restauration de Notre Dame serait le moment idéal de faire le maximum pour accueillir les oiseaux et surtout les martinets noirs !

Merci à Swift Conservation pour cet article de Bird Guides  16/09/2022

https://www.birdguides.com/news/swift-boxes-installed-at-durham-cathedral/

Le martinet noir était autrefois commun dans la ville, mais les défenseurs de la nature affirment que leur nombre a considérablement diminué ces dernières années. On espère que les oiseaux nicheront dans les nichoirs installés à 18 m du sol dans la tour centrale, ce qui leur offrira un certain degré d’isolement. Des cris d’attraction seront également émis à proximité des nichoirs pour les attirer.

Les nichoirs à martinet fabriquées à la main ont été conçus pour s’adapter à l’architecture de la cathédrale (Durham Cathedral).

Maya Polenz de la cathédrale de Durham a déclaré : « Nos menuisiers ont construit les nichoirs spécialement conçues au cours des dernières semaines afin de s’assurer qu’elles sont idéales pour la nidification des martinets et qu’elles s’intègrent parfaitement à l’architecture complexe de la cathédrale. Nous sommes impatients de voir combien de martinets commencent à s’installer dans la tour de la cathédrale pour construire leur nid et créer un foyer. Nous avons prévu la possibilité d’installer une caméra discrète pour suivre les progrès réalisés.

Les martinets peuvent parcourir jusqu’à 800 km par jour lors de leur migration. Nous espérons donc que les nouveaux nichoirs leur offriront un peu de répit lors de leur retour en ville au printemps prochain. Leur sécurité a également été prise en compte avec des trous d’entrée suffisamment petits pour empêcher les oiseaux plus gros d’entrer ». 

L’homme d’affaires local Edward Twiddy, qui a financé le projet, a déclaré : « La cathédrale abrite déjà de nombreuses espèces merveilleuses d’oiseaux et de chauves-souris qui profitent du sanctuaire des tours et des cloîtres, et aider les martinets à revenir d’Afrique année après année pour trouver des conditions de nidification parfaites semblait être une petite mais bonne chose à faire. »