Les Princes Noirs de Chaumont

P1050943 copie

Le château de Chaumont sur Loire dans le Loir et Cher est situé dans cette partie de la Loire qui est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Reconstruit au XVème siècle, il a hébergé nombre de célébrités parmi lesquelles Catherine de Médicis, Diane de Poitiers et Benjamin Franklin. C’est, parmi les châteaux de la Loire, l’un des plus visités. Mais ce sont des visiteurs d’un genre particulier qui nous intéressent aujourd’hui : les martinets.

P1120302 copieEn 1992, Philippe Henry, qui avait remarqué la présence des martinets noirs autour et dans anfractuosités du château, est intervenu pour que soient installés 12 nichoirs dans la tour d’Amboise. Dans un joli documentaire « Le ciel, la pierre et le Martinet » il nous montre la présence des martinets à Chaumont et la mise en place des nichoirs.

P1120361++

 

Grâce à la compréhension de madame Colleu-Dumond, directrice du site, de madame Frealle et avec l’aide disponible de monsieur Touchet, nous avons pu le 10 Octobre évaluer l’état des nichoirs installés il y a maintenant 25 ans. Tout d’abord nous avons P1120273 copieconstaté, comme vous pouvez le voir sur la photo, qu’il y avait deux sortes de nichoirs : 10 nichoirs encastrés dans les mâchicoulis et 2 nichoirs en surface. Nous avons pu ouvrir les nichoirs en surface et constater qu’ils montraient les trace d’une occupation pendant la saison. Malheureusement les nichoirs encastrés dans les mâchicoulis nous ont refusé leurs secrets mais nous avions pu constater P1120271 copielors de notre venue en juillet que la majorité si ce n’est la totalité était actifs. L’état des nichoirs nous a paru satisfaisant et ils semblent encore capable de servir de nombreuses années encore.

 

Ce qui a été réalisé à Chaumont est exemplaire de ce qui peut être fait pour préserver l’habitat des martinets d’une manière qui s’intègre dans le monument sans en altérer la beauté.

Mon stage au sein de l’association SOS Martinets

fdfdJe m’appelle Aude , j’ai 20 ans et j’habite Saint Pée Sur Nivelle au pays basque. En passant par Amboise j’ai été interpellée par une présentation de l’association SOS Martinets et je leur ai proposé de faire mon stage découverte avec eux.J’ai tout de suite été bien accueillie par les membres de l’association passionnés par la sauvegarde de la nature, et en particulier par la protection des martinets

 

RENCONTRE AVEC L ES ENFANTS DE L’ECOLE RICHELIEU

20171018_110028b

Gilles, directeur très accueillant, a tout de suite été favorable à ma proposition de réaliser des masques en forme de martinets avec les élèves de sa classe.

554456

Les enfants se rappelaient bien des activités menées par l’association l’année précédente : décoration colorée et dont ils sont très fiers des nichoirs installés sur 2 bâtiments dans la cour de l’école, visite d’une exposition en ville et observation des aller-retour des martinets autour des nids repérés.

Ils ont pu me dire aussi que les martinets se nourrissent de beaucoup d’insectes, me préciser la couleur de leur plumage et vers quel continent ils migrent lorsqu’ils nous quittent.

C’est important que les jeunes soient à l’écoute de la nature dont ils vont hériter, car ce sont eux plus tard qui la protégeront.

CHANTIER A «  LA MAISON DES MARTINETS »  DE L’ILE D’OR

P1020751 copie

 

J’ai suivi le chantier de la grande maison située rue de l’Entrepont sur l’île d’Or. Elle abrite une grande colonie de martinets.

Le propriétaire, Mr Lamathieu, et les ouvriers de l’entreprise Fouassier, ont très bien compris l’importance de ce chantier pour la protection de ces oiseaux et sont restés ouverts à toutes les propositions pour que soit préservé un maximum de nids. Malgré cela et pour des raisons techniques, seuls 4 d’entre eux ont pu être conservés, mais 24 nichoirs de substitution ont été créés.

Sans titre-dsqsdgf1Tim et Carolyn ont été très impliqués dans cet important projet. Ils ont proposé des exemples d’installation et de nichoirs à mettre en place. Les aménagements réalisés pour que  les martinets puissent nicher dès leur retour seront déterminants pour leur reproduction.

Nous pouvons saluer le superbe travail des couvreurs sans qui rien n’aurait pu être possible.

DES MARTINETS MAIS PAS QUE …

 

gfjghf1

Même si la principale action de l’association se concentre sur les martinets, la protection d’autres animaux est aussi importante !

C’est ainsi qu’avec Tim nous avons fabriqué 2 nichoirs à chauve-souris. Ces petits mammifères volants qui se cachent parfois entre les volets et le mur de votre maison auront maintenant des lieux plus confortables où dormir.

 

 

ATELIER CUISINE

 

Sans titrehjhgh-1

J’ai mis les mains à la pâte  lors d’un atelier pâtisserie fabrication de sablés (nature ou au chocolat en forme de martinet ) mis en place par Kim et Evelyne de l’association. Cet atelier nous a permis de faire des essais et de nous exercer pour de futures préparations.

gjfhEn effet, il est possible qu’une vente de gâteaux sous l’appellation « le martinet d’Amboise » se fasse dans les prochains mois (peut-être à l’occasion du marché de Noël).

Le projet d’organisation d’une fête pour le retour des martinets est également en projet, et pourquoi ne pas refaire des sablés à cette occasion ? De beaux moyens de créer une spécialité locale qui pourrait migrer sur d’autres continents !

Les Martinets de Campiglia Marittima

Pour célébrer les Martinets et leur présence en Campiglia, une soirée spéciale était organisée en commun par la nouvelle association « Rondoni Campigliesi » (Les martinets de Campiglia)et « Ente Valorizzazione Campiglia ».

Tout le monde s’est réuni sur la place principale et on a mangé et bu tous ensemble, toujours attentifs à regarder les Martinets, jusqu’au crépuscule !

Ce rassemblement fait partie d’une manifestation organisée sur tout le territoire italien appelée « Festival dei Rondoni » (Festival des Martinets) prenant place généralement durant la deuxième partie de juin quand la présence des Martinets est à son maximum, festival que de plus en plus de villes rejoignent chaque année.

Prêt à partir

P1100096+_redimensionnerLe ciel d’Amboise est devenu plus silencieux. Les chants stridents des martinets dans leurs rondes ont disparus et les nouveaux-nés, comme celui-ci photographié le 15 juillet, sont partis pour leur très long voyage. Nous allons donc attendre le mois d’avril pour les revoir en nous efforçant, durant cette période, qu’ils soient accueillis à leur retour dans les meilleures conditions possibles.

Sur la piste des Martinets.

P1100006 copie_redimensionnerA 20 heures le 10 Juillet nous avons organisé une promenade dans Amboise  pour indiquer à la quinzaine de personnes présentes où se trouvaient certains nids de martinets.

Dès le début, notre ballade a été marquée par un incident imprévu. En montrant les nids d’hirondelles de l’hôtel Morin qui avaient été préservés malgré les travaux de ce début d’année, Tim s’est rendu compte qu’un hirondeau était  coincé par une patte et suspendu dans le vide.  Michel est alors monté pour le décrocher et découvrir que sa patte n’était pas complètement développée  à cause d’éléments plastiques utilisés pour la construction du nid. La tentative de faire s’envoler l’hirondeau ayant échoué, nous n’avions pas d’autre choix que de le remettre dans son nid en espérant que les choses s’arrangeront pour lui.P1100024 copie_redimensionner

La promenade  a pu continuer à travers Amboise en passant par le central Orange de la rue Ambroise Paré où nous avons pu constater dans le peu de temps où nous sommes restés qu’une importante colonie de martinets l’occupait.  Cet immeuble étant en vente, nous sommes préoccupés par le devenir de cette  importante colonie de martinets et nous avons d’ailleurs fait part à Orange de notre vive inquiétude.P1100028 copie_redimensionner

Nous nous sommes ensuite, sous le regard curieux d’un spectateur attentif, rendus dans l’île d’or pour terminer notre périple en regardant (et en écoutant) évoluer les nombreux martinets qui la peuplent.

P1100030 copie_redimensionner